Bienvenue

A travers ce site je souhaite à tous les visiteurs un moment agréable de lecture en multimédia.
Khalid Belhaiba

Alternative content

Khalid Belhaiba

HISTORIQUE “ATELIER BELHAIBA”

Dès l’aube du XIXème siècle, vers 1820, la famille BELHAIBA était dans les métiers du bois. En effet, l’aïeul, artisan-menuisier rural, fabriquait tout objet utilitaire à la vie agricole partant de la roue de la noria à la charrue et à l'araire.

Un siècle plus tard, fidèle à la tradition ancestrale, le petit fils Hassan BELHAIBA intègra l’atelier du maitre ARENA, d’origine Italienne, ébéniste à Casablanca. Durant cette époque, nombreux étaient les musiciens juifs marocains participant au patrimoine culturel national ; parmi eux, certains luthistes avaient des problèmes de réparation technique de leurs ouds. C’est alors qu’ils s’adressèrent  à Maitre Hassan BELHAIBA en vue de répondre à leurs besoins (étant donné que l’unique luthier Maitre BENHARBIT résidait a Fès).

Maitre Hassan

Novice dans ce métier, Maitre Hassan BELHAIBA s'appliqua dans ce domaine. Dès lors, il nourrit un penchant et un fervent intérêt dans cette occupation qui le mena plus tard a la création totale des ouds.

En 1983 il fonda son propre atelier <Fabrication des ouds> au sein du domicile familial où il acquit la reconnaissance et l’admiration de ses pairs ainsi qu’une renommée dans le domaine artistique: <témoignages confirmés du chanteur célèbre Houcine SLAOUI avec ses contemporains>

La totalité du travail était manuel, exigeait une parfaite concentration, une habilité développée ainsi qu’une parfaite maitrise, compte tenu de l’inexistence de machines appropriées.

La qualité du bois antique contribuait à la réalisation de ses œuvres pareilles aux objets  d’art de grande valeur; de nos jours, détenir un instrument de musique fabriqué par Maitre Hassan BELHAIBA est un énorme privilège.

Talent, rigueur et perfection firent de lui un expert national.

Ainsi naquit l’unique école <BELHAIBA> d’apprentissage et de fabrication des instruments à cordes tels que : oud, kanoun, rbab, genbri, mandoline, tarr, soprano, etc...

Dans cette ambiance industrieuse et artistique naquirent les enfants Jamal (1957) et Khalid (1963).

Jamal Belhaiba

Maitre Luthier Jamal Belhaiba

Touché par la même passion de l’héritage ancestral, L’ainé, Jamal , doté d’une curiosité et d’une créativité intenses, fonda un second atelier en améliorant plusieurs techniques professionnelles, Khalid, le cadet, collaborait également avec assiduité.

Une vague de nouvelles pratiques sous l’influence culturelle de certains pays arabes (Turquie, Irak…) imposa d’autres recherches spéciales certains compositeurs (tels qu' Agoumi, Ahmed Al Bidaoui, etc...) perfectionnés au Moyen Orient exigèrent une finition et une minutie de pointe.
L’unique fondation BAIDAPHONE important des ouds était incapable de satisfaire les besoins et la qualité des demandes.

L’organisation des études académiques dans tous les conservatoires du Maroc donna naissance à de nombreux solistes virtuoses. Ainsi donc, l’atelier <BELHAIBA> connut un grand succès ; l’harmonie bilatéral des frères sous le patronage de leur père attirait plus les gens interessés.

Après  le décès du Maitre Hassan BELHAIBA survenu en 1996, Khalid reprit le flambeau de la profession et fonda son propre atelier qui était et demeure distingué par l’existence d’une magie mystérieuse reflétant l’humanisme et la convivialité. Cet espace d’accueil représente un lieu de rencontre de personnes exceptionnelles.